Quelques tweets...

  • la loi sur le microcrédit en France est passée hier 2010-04-28
  • les milliards de tweets, la library of congress qui commence à tout stocker... hallucinant 2010-04-16
  • demain, des nouvelles du Cambodge sur le blog Veecus... vous saurez tout sur la vie des projets d'entrepreneurs 2010-04-06
  • Profil Twitter...

Posting tweet...

25 mai, le cyclone Aila

La journée de hier fut placée sous le signe du cyclone Aila, qui s’est formé pendant le weekend dans la Baie du Bengale et n’a pas tardé à se diriger plein nord, vers nous.

Après un dimanche assez pluvieux, nous nous attendions tous à une journée ensoleillée le lendemain, comme d’habitude en saison sèche. Surprise au réveil le lundi : le temps ne s’est pas amélioré, au contraire. La pluie tombe en trombes et le vent semble s’être renforcé pendant la nuit.

Curieux, je me connecte sur internet pour vérifier les prévisions météo : en effet, j’aimerais repartir interviewer des clients en début de semaine et le temps ne s’y prête pas pour le moment. C’est avec un mélange d’inquiétude et de fascination que je vois les mots « Kolkata » et « cyclone » associés. Je me renseigne davantage, cette fois-ci bien plus que curieux.

Pendant ce temps, dehors, le vent s’est intensifié et il pleut de plus belle. Les rafales commencent à devenir impressionnantes. Je pense à ma chambre, qui est orientée face au vent, et décide d’aller faire une inspection.

Traverser la cour intérieure de VSSU relève du défi : mis à part la pluie qui s’apparente plus à une douche puissante, la toiture a cédé sur une partie du bâtiment et des bouts de taule ont commencé à s’envoler, pouvant sûrement décapiter ou démembrer quelqu’un sur leur passage.

L'état de la toiture, le lendemain

L'état de la toiture, le lendemain

Après un sprint humide, je monte les escaliers et constate que de l’eau est en train de couler de la porte de ma chambre… cela n’augure rien de bon. A l’intérieur, la situation est tout de même meilleure que ce que je craignais : les fenêtres n’ont pas cassé, contrairement à un des bureaux de VSSU, mais elles ne retiennent plus l’eau. Le sol est entièrement inondé, et je déplace toutes mes affaires loin de la fenêtre, sur mon lit.

Questionnement de mes collègues bengalis : quand a eu lieu le dernier cyclone ici ? Il s’agit du cyclone Sidr, fin 2007. C’était apparemment un cyclone très puissant, qui a tué plus de 3000 personnes en Inde et au Bangladesh. Soulagement : Aila, selon mes sources internet, ne serait pas de cette catégorie là.

Après le déjeuner, la situation se calme, étrangement. Les vents et la pluie s’arrêtent, les nuages semblent même s’éclaircir. Serait-ce le fameux « œil du cyclone », cette zone qui paradoxalement se situe au centre du cyclone mais ne ressemble en rien à une tempête ? La trajectoire du cyclone sur internet semble en effet centrée sur nous.

Tandis que le calme se prolonge, mon ami brésilien Inácio commande un taxi : il doit se rendre à l’aéroport de Kolkata pour ramener sa petite amie, venue le visiter. Je le mets en garde : le pire serait peut-être à venir, si ceci était effectivement l’œil du cyclone. Tant pis, me répond mon ami, ce vol ne peut pas être manqué !

Vers 16h la situation commence à se détériorer à nouveau. Le vent et la pluie réapparaissent, cependant je constate avec soulagement que le vent a légèrement changé de direction, ce qui met ma chambre à l’abri. A 18h, alors que la nuit est tombée, Inácio monte dans son taxi avec sa petite amie et nous dit aurevoir. Le chauffeur me confie qu’il a un peu peur et qu’il s’agit d’une mission à risques : des arbres tombent sur la route, des voies sont inondées, enfin, la voiture peut déraper dans un virage et aboutir dans un des nombreux étangs qui parsèment la campagne bengali. Un collègue qui a du prendre la voiture ce matin n’est pas rassuré non plus.

Petite vidéo de Aila dans tous ses états, cliquez ici : p1010023

A VSSU, tout le monde reste autour du grand hall d’entrée, qui est relativement à l’abri. Les vents atteignent leur maximum – 120km/h selon internet. Dans ce grand bâtiment solide, il n’y a pas vraiment de risques pour nous. Je pense plutôt aux nombreux clients que j’ai visité et qui habitent dans des huttes en boue séchée. Je pense également aux pêcheurs des Sundarbans. Sur internet, les médias indiens font état d’une vingtaine de morts dans les alentours. Visiblement l’armée a été mobilisée pour partir sauver les habitants sur la côte, où les vagues atteignent 4m de haut. Je me demande comment survivent les fameux tigres des Sundarbans, tellement légendaires dans leurs prouesses. Leurs petites îles doivent être complètement ravagées et inondées.

Vers 22h, la situation semble se calmer durablement. Même la pluie se réduit, ce qui enlève ma dernière crainte, celle d’une inondation d’Ullon. Je reste étonné que nous ayons eu un cyclone avant la mousson, moi qui pensais que les cyclones dans l’hémisphère nord apparaissaient toujours vers août-octobre, lorsque la température de la mer est à son maximum. Espérons que ce soit le dernier !

Des débris de toiture

Des débris de toiture

Ce matin, alors que le soleil est au rendez-vous, autre bonne surprise : Inácio est rentré sain et sauf ! Le récit de ses aventures en voiture mériterait un article en soi, il est en effet rentré à 4h30 du matin, près de 11 heures après son départ, après avoir échappé aux arbres, ceux qui volent et ceux qui sont sur la route.

Des champs de riz inondés

Des champs de riz inondés

Mais la lecture des médias fait froid dans le dos : le bilan provisoire est de 120 morts et de plus de 500 000 personnes sans abri, pour l’Etat indien du Bengale occidental ainsi que pour le Bangladesh voisin. Ces chiffres seront certainement revus à la hausse par la suite.

Laisser un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

IMPORTANT! Pour laisser un commentaire, vous devez résoudre la petite opération ci-dessous (pour vérifier que vous êtes un humain!)

Combien font 10 + 8 ?
Please leave these two fields as-is:

Votre commentaire apparaîtra sous peu, après modération!