Quelques tweets...

  • la loi sur le microcrédit en France est passée hier 2010-04-28
  • les milliards de tweets, la library of congress qui commence à tout stocker... hallucinant 2010-04-16
  • demain, des nouvelles du Cambodge sur le blog Veecus... vous saurez tout sur la vie des projets d'entrepreneurs 2010-04-06
  • Profil Twitter...

Posting tweet...

Une vie de volontaire à Battambang:

Après bientôt 3 mois de volontariat pour CBIRD MFI à Battambang, je vous invite à découvrir les joies de la paisible vie que j’aie ici.

Battambang est une ville plutôt petite, encore peu développée par rapport à la capitale ou aux autres villes plus touristiques du Cambodge, et la sérénité semble être le mot d’ordre. Non pas que la ville soit particulièrement calme, car il y a toujours du bruit entre la circulation, les travaux (Battambang est une ville en plein essor), les pagodes et les mariages, mais la vie y est particulièrement paisible notamment grâce aux espaces verts, à ses quais, et à la simplicité de la vie locale.

Le Tonlé Sap

Et au milieu coule une rivière

Tuk-Tuk

Tuk-Tuk

Si le travail me prend la majeure partie de la journée, de 7h30 à 16h30, cela me donne du temps pour rentrer tranquillement en vélo, profiter du marché local, de la piscine et de mon hamac suspendu sur ma terrasse. J’habite donc dans une maison assez confortable que je partage avec deux autres volontaires ce qui donne un peu d’animation. Cela me permet aussi de bien rentrer en contact avec la communauté locale d’expatriés qui me permet de rencontrer des personnes de tous horizons, travaillant dans diverses organisations et parlant des langues très variées. L’anglais devient donc la langue de référence et cela nous permet de partager de bons moments le soir dans les rares bars un peu animés. Car si Battambang est assez vivante dans la journée, à partir de 20h, il n’y a plus grand monde dans les rues. Le marché central est vide, laissé aux bons soins des cafards, des rats et des chiens errants qui font le ménage des différents restes alimentaires de la journée. La soirée est donc paisible elle aussi et se déroule régulièrement autour d’une table de billard et de quelques bières bien fraîches qui sont un véritable bonheur par cette chaleur étouffante.

Outre la vie nocturne il fait bon de rester à Battambang le week-end, de profiter de la piscine pour faire un peu de sport (n’imaginez pas vous baigner pour vous rafraîchir car l’eau est à 35°c) puis de se faire masser, d’aller se balader en vélo dans la campagne environnante, ou tout simplement d’aller manger un poulet grillé sur les bords de la rivière, un régal pour les papilles ! Ah l’aspect culinaire, voilà un point qui mérite de l’attention pour le gourmet que je suis. La cuisine khmère est délicieuse notamment via son riz et ses nouilles sautées, sa viande grillée et ses bananes flambées. Mais je dois dire qu’un bon dîner français est parfois très bienvenu ! Pour cela pas de problème, il suffit de filer au marché, d’acheter des légumes, de la viande, il y a même des pommes de terre, puis de passer à la seule épicerie qui a des produits occidentaux pour acheter des pâtes bien de chez nous, du chocolat, du Nutella, et même du vin pour les amateurs de vin conservé à température ambiante, à la lumière, depuis quelques années… De retour à la maison c’est donc parti pour de délicieuses « patates sautées », de bonnes omelettes ou encore des ratatouilles aux légumes frais. C’est sûr, ce n’est pas de la grande cuisine mais on fait avec les moyens locaux car nous ne disposons que d’un réchaud à gaz idéal pour le camping, alors pas pratique de cuisiner un pot-au-feu, une choucroute garnie ou un gratin dauphinois. Nous faisons avec ce que nous avons et cela change toujours du riz ce qui n’est pas pour déplaire !

Le marché central

Le marché central

Acheter de la viande
Acheter de la viande

Tout se passe donc très bien et si je devais résumer l’ensemble de ma vie à Battambang en un seul mot, je choisirais sans doute le mot « détente ». En effet, une fois le travail organisé et le rythme calé, tout s’enchaîne très naturellement de manière agréable et détendue, bien loin du stress parisien, du métro (encore !) en grève, de la grisaille, du béton, de la pollution… Mais bien loin aussi de la France, de ses 400 fromages, de son vin, de son art et sa joie de vivre, du caractère de ses habitants, de son climat tempéré (c’est-à-dire un climat où l’on respire !) et de tout ce qui fait son charme et qui manque parfois à Battambang !!

Romaric Janssen

Laisser un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

IMPORTANT! Pour laisser un commentaire, vous devez résoudre la petite opération ci-dessous (pour vérifier que vous êtes un humain!)

Combien font 3 + 3 ?
Please leave these two fields as-is:

Votre commentaire apparaîtra sous peu, après modération!