Quelques tweets...

  • la loi sur le microcrédit en France est passée hier 2010-04-28
  • les milliards de tweets, la library of congress qui commence à tout stocker... hallucinant 2010-04-16
  • demain, des nouvelles du Cambodge sur le blog Veecus... vous saurez tout sur la vie des projets d'entrepreneurs 2010-04-06
  • Profil Twitter...

Posting tweet...

Arrivée à Battambang

Soulagement d’arriver sain et sauf à Battambang après un voyage de 4h30 depuis Phom Penh. La route reliant les deux villes est plutôt bonne ce qui rend encore plus agréable la vue de ces paysages de campagne où les rizières succèdent aux petits villages au bord de route. Le problème n’est pas la route mais bien la conduite des cambodgiens qui fera l’objet peut être d’un autre billet.
Le bus nous a déposé sur une petite place et de cet endroit un tuk tuk (sorte de moto-taxi avec une carriole à l’arrière) très souriant m’a aidé à trouver l’institut de Microfinance Cbird pour laquelle je travaille désormais. Le soleil plus qu’à son zénith à 13h ainsi que l’humidité rendait l’atmosphère un peu étouffante.
L’accueil des employés et du directeur de la branche régionale de Cbird fut chaleureuse et je me sentis tout de suite à mon aise. Le directeur Sao Roeun me précisa que tout les employés ne parlaient pas forcément bien anglais, que je m’y ferais et que si j’avais besoin je n’avais qu’à lui demander. En effet, tous ne sont pas bilingue mais il est possible d’engager la conversation sans problème. Les employés sont très avenants et sourient dès qu’ils me croisent. J’ai aussi rencontré une autre stagiaire chinoise qui réalise ici une thèse sur le microcrédit. Elle m’aide beaucoup à m’intégrer et le fait qu’elle ait passé une année à étudier en France facilite notre entente.
J’ai ensuite trouver une «guesthouse» assez facilement et pas très éloignée de Cbird. Ma chambre est plutôt spartiate (ventilateur, lit une place, une télé avec TV5 Monde et le satellite soit 25 chaines, une salle de bain avec toilette et douche) et pas très lumineuse mais son prix est le moins cher que j’ai pu trouver (5 dollars la nuit).

Logeant sur la rive Ouest de Battambang où se situe le centre ville, il me suffit de traverser le Stung Sangker (une branche du Tonlé Sap, plus gros fleuve du Cambodge reliant un gigantesque lac naturel source de poisson à Phnom Penh) pour parvenir à Cbird.

Après un petit tour dans la ville, la fatigue me fit comprendre que je n’étais pas encore bien adapté au décalage horaire (4h de sommeil en 3 jours). Battambang est une ville très dynamique mais reste plus calme que l’effervescente Phnom Penh. Le centre ville est localisé sur la rive Ouest du fleuve autour du marché central “Psar Nat” et des trois axes principaux Street 1, 2, 3 parallèles au fleuve. Les commerces (restauration, alimentation, vêtements, téléphonie, réparation, location et vente de motos, bazar…) sont très divers mais surtout très nombreux. Quasiment toutes les familles gèrent un petit commerce, sorte de microentreprise souvent en plus d’un emploi. L’existence et le développement du microcrédit semble être essentiel pour ces microentrepreneurs. Le commerce tient aussi lieu d’habitation dans la majorité des cas.
Au cours de la découverte de la ville, j’ai rencontré Narap, professeur d’anglais dans un petit village à l’extérieur de Battambang, qui a engagé la conversation avec moi. Il m’a dit rechercher des “barang”, dénomination des étrangers au Cambodge, pour ses élèves afin qu’ils puissent parler anglais avec des anglophones. Je lui ai donc proposé de venir avec lui un jour dans son école.

Comments are closed.