Quelques tweets...

  • la loi sur le microcrédit en France est passée hier 2010-04-28
  • les milliards de tweets, la library of congress qui commence à tout stocker... hallucinant 2010-04-16
  • demain, des nouvelles du Cambodge sur le blog Veecus... vous saurez tout sur la vie des projets d'entrepreneurs 2010-04-06
  • Profil Twitter...

Posting tweet...

Envoyé Spécial: le microcrédit au coeur du débat

Suite à la diffusion le 14 mai sur France 2 dans le magazine Envoyé Spécial du reportage “Banquier des pauvres” de Philippe Levasseur et Stéphanie Lebrun, le monde du microcrédit a été au coeur des débats.

Si le reportage indiquait que de plus en plus de personnes, grâce au microcrédit, ont accès à des services financiers dont ils étaient jusqu’alors exclus, le public a été surpris d’apprendre les taux d’intérêts pratiqués en microfinance, souvent plus élevés que dans les pays européens.

En réalité, les institutions de microcrédit ont une marge de manoeuvre réduite quant à la fixation des taux, pour deux raisons principales:
- D’une part, les coûts fixes associés à la délivrance d’un microprêt restent élevés pour l’institution: les coûts administratifs, l’étude de viabilité du prêt, et les coûts fonctionnels tout au long de la vie du prêt sont à peu près les mêmes pour distribuer un crédit de 100 euros que pour un crédit de 1 000 euros ou 10 000 euros.
- D’autre part, les coûts de refinancement des institutions de microfinance sont élevés: les banques prêtent aux institutions de microfinance à des taux assez hauts, parce que les institutions sont encore mal connues du monde bancaire traditionnel.

Le reportage évoquait aussi le processus de commercialisation de la microfinance, par lequel les marchés financiers classiques commencent à voir la microfinance comme une nouvelle classe d’actifs potentiellement intéressante en termes de ratio risque/rendement.

PlaNet Finance, cité dans le reportage, a toutefois fait parvenir un communiqué de presse pour réagir sur différentes idées véhiculées par le reportage.
Les points importants de réaction de PlaNet Finance sont sur les aspects suivants: PlaNet est une organisation de solidarité internationale à but non lucratif, et la personne présentée dans le reportage comme patron d’un fonds d’investissement est en fait un mécène en charge d’une fondation.

On peut voir ici le communiqué de presse de PlaNet Finance

1 commentaire à Envoyé Spécial: le microcrédit au coeur du débat